Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 13:03





Il était écrit dans la cire. Nous

Prendrons un café. Ensemble

Là-bas, au bout du monde. Addis abeba.

Budapest. Là-bas. Sur le coin de ton bureau

Je t’y écrirai des morceaux de poésie.

Des misères de travers.

Des diagonales. Des lignes dont on perd le fil

En pensant : tiens, c’est ici.

Juste ici. Sous ta paupière.

 

Je croyais passer le temps. T’oublier

T’oblitérer sur un courrier. Longue distance.

Traverser la mer en vitesse de croisière.

Une putain de timbre-poste. Mais le temps

Ici comme là-bas. C’est pareil. C’est

Une conquête de l’espace restreint.

Ces lieux sans tentures. Sans parfum.

Où tout s’écrit sans jamais se dire.

 

J’avalais la poussière. Sous le lit. Sur

Son corps, la vapeur de nos transpirations.

J’escomptais aux souffles de biais

Aux rires chaotiques. Des fins de soirée

A manger les vecteurs de l’oubli

A chanter aux vies de parler en silence

Mais c'est d'une autre dont je te parle.

Nos itinéraires divergeaient. Toi, l’alcool

Muet. Moi, la poésie du langage ordurier.

Alors que nous marchions de quinconce

 

Je pensais ne jamais côtoyer la mort

Cible mouvante. Jamais atteinte

Toujours debout. Le commencement des larmes

Avortées. Du jazz, permission de s'évader

J’encensais fort mes potentiels invisibles.

Te sachant souffrante mais jamais. Abdiquant

Je savais me mentir. Et aux mondes alentours.

Tiens : c’est ici. Et nulle part ailleurs

Ni le ciel. Ni les convulsions de l’étoile. Du Nord

Du grand Nord. Celui des perditions

Et des volcans effacés des cartes.

 

Je trace une errance. Solitaire aux doigts longs

Parlant de la reine aux douleurs immenses

Tous ces poèmes. Ces rejetons miniatures

Pour ne rien dire. Ne rien sauver. De ce qui

Ne peut l’être. Je ne participe seulement

Qu’aux révélations douteuses. Du passé

De nos vies perpendiculaires. Droites gauchies

Qui finiront. Un jour, une aurore. Par se croiser

De nouveau, ici ou là-bas. Dans l’exotisme

Falsifié. Dans l’usurpation du grand Nord

 

03/09/09


Partager cet article

Repost 0
Published by Fabien Bernier & Photo de Vincent Delhomme - dans !!! NoS iNViTéS --
commenter cet article

commentaires

Rechercher Sur Le Site

l'ARPeGe !

 


Vous voilà sur le site d'expression poétique de l'.Association..RAtUReS.
créée à Grenoble en 2005 par


Nous cherchons toujours des talents à publier sur le site
N'hésitez surtout pas à nous contacter !

Vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter (voir ci-dessus) et recevoir ainsi infos et poèmes dès leur publication.


.
Contrat Creative Commons

RAtUReS éDiTiONS !

.
vincent delhomme a celle que je ne connais pas couv copie
* à CELLE QUE JE NE CONNAiS PAS (RECONSTRUCTiON) // Vincent DELHOMME
.
images_couv_perso_239.jpg
* UN DESTiN GRêLE // Vincent DELHOMME
.
images couv perso 7122
* PROMENADE SOUS LES ARCANES // Yiannis LHERMET
.
images_couv_perso_7122-copy.jpg
* RECUEiL COLLECTiF // RAtUReS
.

CaRTEs PoSTALeS !

 

paperblog memberAnnuaire generaliste referencement

Collectif RAtUReS - Poésie - Grenoble